TV

Vaste exercise militarie à Gaza : le message 

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)
Photo prise lors des exercices Rokn al-Shadid 2 dans la bande de Gaza, le 29 décembre 2021. ©Al-Mayadeen

Talal Atrisi, analyste politique et directeur du Centre d’études politiques à l’université de Beyrouth, a affirmé à Palestine Today que les manœuvres conjointes des groupes de la Résistance palestinienne, baptisées « Rokn al-Shadid 2 » (Pilier solide) contenaient des messages forts aux occupants israéliens.

Ces exercices ont eu lieu mercredi dans la bande de Gaza. Onze groupes armés de la Résistance palestinienne y ont pris part.

L’un des messages envoyés au régime d’Israël à travers ces manœuvres conjointes est que la Résistance palestinienne n’acceptera jamais un changement dans les équations et l’imposition de nouvelles conditions au peuple palestinien.

Les groupes palestiniens ont étendu leur champ de bataille au-delà de la bande de Gaza et couvrent désormais tous les territoires occupés. « Ils ne se trouvent plus dans un état de faiblesse et de repli et les occupants doivent donc être plus prudents », a souligné Talal Atrisi.

Saluant l’action conjointe des groupes de la Résistance, il a indiqué que celle-ci était stratégique : « La Résistance avance dans la bonne direction. L’union des groupes est une preuve de sa puissance face aux occupants israéliens et que face aux actions de l’Autorité palestinienne qui échange des renseignements avec le régime au détriment des enfants de la Résistance en Cisjordanie. »

La Résistance palestinienne œuvre contre les projets de colonisation, la complicité de l’Autorité palestinienne avec le régime sioniste et d’autres projets liés à la normalisation d’Israël avec les régimes arabes.

Évoquant la récente opération d’un sniper palestinien à la frontière de la bande de Gaza où un colon a été blessé, Atrisi a déclaré que la situation a poussé le régime sioniste à reconsidérer ses plans et à atténuer ses menaces. Il n’est surtout plus enclin à un nouveau conflit dans la bande de Gaza.

« Bien sûr, la Résistance ne cherche pas non plus à entrer en guerre avec l’armée sioniste, mais elle est sur le qui-vive, et c’est ce qui s’est passé après l’agression du régime sioniste contre le quartier d’al-Sheikh Jarah à Qods occupée », a-t-il ajouté. La Cisjordanie occupée est au cœur de l’Intifada et de la lutte de la Résistance palestinienne. Les occupants pensaient que la Cisjordanie resterait calme, mais en réalité, elle s’est soulevée et la Résistance y demeure active. Les Palestiniens se soulèveront contre la violence et les actions hostiles ; la Cisjordanie fait partie intégrante de la Palestine. Les dirigeants et les colons israéliens ne sont plus en sécurité dans les territoires palestiniens. »

 

Partager Cet Article
SOURCE: FRENCH PRESS TV