TV
ZOOM AFRIQUE
Plus d'articles
AFRIQUE MOINS DE 4 MOIS
Sénégal: le choix de la Mauritanie et non Paris !
Moins d’un mois après son investiture, le nouveau président de la République du Sénégal, Bassirou Diomaye Faye, effectue son premier voyage en tant que chef d’État. Pour cette première sortie hors des frontières de son pays, il a choisi comme destination la Mauritanie où il est attendu ce 17 avril 2024 à Nouakchott par son homologue Mohamed Ould Ghazouani qui, faut-il le rappeler, avait assisté à son investiture le 2 avril dernier.
Zoom Afrique du 17 avril 2024
AFRIQUE MOINS DE 5 MOIS
À bat la monnaie coloniale! 
Alors que le Mali, le Niger et le Burkina Faso ont entrepris de faire route ensemble, plusieurs observateurs les voient décider de la mise en place d’une monnaie commune.
Zoom Afrique du 16 avril 2024
AFRIQUE MOINS DE 6 MOIS
Niger: les Yankees à la porte, immédiatement ! 
Au Niger, à l’appel d’une coalition d’association de la société civile, des milliers de manifestants ont battu le pavé à Niamey, pour faire pression sur les États-Unis à rapatrier leurs soldats stationnés sur le sol nigérien suite à la dénonciation, mi-mars par les autorités militaires de transition, des accords de défense avec les USA.
Zoom Afrique du 15 avril 2024
AFRIQUE MOINS DE 7 MOIS
Niger: point de non-retour pour l'Occident
Au Niger, une journée de mobilisation a lieu à Niamey contre la présence de l'armée américaine.
Zoom Afrique du 14 avril 2024
AFRIQUE MOINS DE 7 MOIS
Au Niger, l'Occident n'a plus aucune place
Comme pour les autres alliés de l’Alliance des États du Sahel, le Niger est en train de s’aligner sur l’axe avec Moscou pour un nouveau partenariat stratégique.
AFRIQUE MOINS DE 8 MOIS
La disparition de la FCFA est proche
Jamais dans l’histoire, le franc CFA -une monnaie héritée du colonialisme utilisée dans les pays d’Afrique occidentale et centrale appartenant à la zone franc- n’a été aussi proche de sa disparition.
Zoom Afrique du 12 avril 2024
AFRIQUE MOINS DE 9 MOIS
L’abandon du FCFA 
Le nouveau président sénégalais, Bassirou Diomaye Faye, tenant d'une ligne souverainiste, a remis en cause l'utilisation du franc CFA pendant sa campagne électorale.