TV
Infos   /   A La Une   /   Europe   /   L’INFO EN CONTINU

Vers un blocus énergétique et commerciale de la Russie par USA et Cie ?!

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)
L’exercice militaire russe dans la mer noire. (Photo à titre d’illustration)

Evoquant la stratégie américaine visant à acquérir des ressources énergétiques en Asie centrale, un professeur à l'Université de Moscou a déclaré que les tensions dans la mer Noire avaient un impact direct sur la situation en Turquie et en Russie.

Suite à l'escalade des tensions entre la Russie et l'OTAN et compte tenu de la situation en Ukraine qui est devenue tendue ces derniers mois, à l’heure actuelle, nous sommes témoins des agissements en mer Noire. Après la tenue l'exercice conjoint américano-ukrainien « Sea Breeze 2021 », auquel ont également participé certains pays de l'OTAN, la Russie a fait part de son nouvel exercice dans la région de Krasnodar, sur les côtes de la mer Noire. Le point important à cet égard c’est ce que la Russie a utilisé le système de défense aérienne S-400 lors de cet exercice.

L’agence de presse iranienne Mehr News a interviewé Mehmet Princhek, membre du corps professoral de l'Université de Moscou, pour passer en revue les récents développements dans la mer Noire.

Répondant à une question sur les raisons de l’augmentation de la présence des troupes de l'OTAN dans la mer Noire depuis l'entrée en fonction de Joe Biden, Princhek a déclaré : « La stratégie américaine la plus importante est d'obtenir des ressources énergétiques en Asie centrale, mais l'obstacle le plus important à la réalisation de cet objectif américain est la présence des pays tels que la Russie, la Chine, l'Iran ou la Turquie, qui ont un bon potentiel militaire. Les États-Unis ne seront pas en mesure de mener à bien leur stratégie tant qu'ils ne pourront pas mettre ces pays à genoux. Washington a besoin d’utiliser certaines zones et mers comme passerelle pour avoir accès aux ressources énergétiques de l'Asie centrale. La mer Noire, la Méditerranée orientale, l'Afrique du Nord, le Caucase du Sud et le Moyen-Orient font partie de ces zones.

La mer Noire est importante pour la politique américaine en ce sens qu'elle peut être utilisée comme base donnant accès aux ressources énergétiques de l'Asie centrale. Une autre raison des agissements des forces américaines dans la mer Noire est d’assiéger la Russie. »

Lire aussi : Moscou promet une réponse dure aux USA

« Joe Biden a rendu cette politique publique depuis qu’il a pris ses fonctions à la Maison-Blanche. Il a même clairement indiqué qu'il poursuivrait une politique plus hostile envers la Russie et dans ce sens, il a présenté à la CIA un personnage qui était auparavant l'ambassadeur des États-Unis en Russie. Même de nombreux politiciens du Département d'État américain sont des personnalités qui ont de bonnes relations avec l'Ukraine.

Biden poursuivrait bien sûr, une politique hostile non seulement envers la Russie mais aussi contre la Turquie. Il convient de noter que les États-Unis non seulement envisagent d’assiéger militairement et politiquement la Russie en mer Noire, mais appliquent également la même politique à la Turquie. C'est pourquoi les intérêts d'Ankara et de Moscou s’alignent face à Washington. » 

Selon l'expert russe, les intérêts de la mer Noire appartiennent aux pays qui partagent une côte commune dans cette mer, et son avenir doit être déterminé par ces pays. Par conséquent, l'intervention d'une puissance étrangère n’est en aucun cas utile. Alors la Grande-Bretagne et les États-Unis ne doivent pas s'impliquer dans la question de la mer Noire. La présence des navires américains et britanniques en mer Noire ne vise pas à créer la sécurité et la stabilité, mais à créer des tensions entre les États riverains de la mer Noire et à établir une hégémonie. D’ailleurs, la présence américaine et britannique en mer Noire a également été inefficace ; au moment de la montée des tensions entre l’Ukraine et la Russie, les États-Unis avaient lancé deux navires de guerre dans la mer Noire mais ils ont dû retourner avant même de traverser les détroits. En effet, la convention de Montreux contient des dispositions relatives aux raisons et à la durée de la présence des navires de guerre dans cette zone. Du fait que l'arrivée des navires de guerre britanniques et américains n'a rien à voir avec cet accord, ils ne réussiront jamais à avoir une présence et une souveraineté permanentes en mer Noire. »

Lire aussi : Le porte-avions n’a tenu que trois mois dans la région

Selon Mehmet Princek, l'objectif américain en mer Noire est d’assiéger la Russie et la Turquie, mais la convention de Montreux ne fournira pas cette occasion aux États-Unis. Une autre tactique américaine en mer noire consiste à dresser la Russie et la Turquie l'une contre l'autre pour empêcher une alliance entre Ankara et Moscou. Les actions provocatrices américaines visent non seulement la Russie mais aussi la Turquie. Même la présence américaine en Syrie est dans l’objectif de chercher à démanteler l'Iran, la Turquie et l'Irak.

 

Partager Cet Article
SOURCE: FRENCH PRESS TV